1. 14. La religion III (1. 14. 25/1. 14. 31.)

Est religieuse toute connaissance en laquelle l’objet finit par occuper la place du sujet qui le découvre. Toute connaissance qui est reconnaissance et par là soumission à la puissance d’un objet. La religion, dès lors, ne peut être que célébration et jamais explication.

Télécharger le texte (50 pages) : La religion III. Cliquez sur le lien pour ouvrir le document ou faites un clic droit « enregistrer la cible » pour le télécharger directement.

Sommaire :

1. 14. 5. – Au delà du religieux

A) Henri Bergson Les deux sources de la morale et de la religion

Religion et morale entre instinct et intelligence. Ordre et élan. La religion et l’histoire de la vie. Whitehead. Les mystiques.

B) Rousseau

1/ La religion naturelle

A la Renaissance et à l’âge classique. Religion première et religion naturelle. Universalité du christianisme ? Le XVIII° siècle. La religion naturelle contre l’Eglise. Le refus du mystère en matière de religion. Dieu saisi dans sa création. Le scepticisme de David Hume. Dialogues sur la religion naturelle. La religion fondée sur la vertu. Théisme et déisme. Marcion.

 2/ La profession de foi du vicaire savoyard

La preuve de la religion par son utilité. Un vide inexplicable. Le sentiment au fondement de la religion. La foi ingénue. Bouleversements radicaux des idées religieuses. Contre le dogme du péché originel.

C) Hegel Leçons sur la philosophie de la religion

Duplicité de la religiosité moderne. La croyance nomade. Religion et intelligence. Achèvement de la religion ? Toute religion est achevée ! La foi ne concerne pas que les sots. Hegel et Feuerbach. La certitude immédiate de Dieu. Dieu comme mystère. La religion et les religions. Magie, Taoisme, Bouddhisme, Manichéisme. L’Egypte, la Grèce et les Hébreux. Osiris. Avec le christianisme, Dieu est mort. La religion absolue. Critiques de la philosophie hégélienne de la religion. Le caractère insupportable de la vérité. Hans Jonas. Dieu après Auschwitz.