Juger les hommes (4. 3. 17./4. 3. 31)

Aujourd’hui, en France, la justice est souvent prise à partie. 

Télécharger le texte (88 pages) : Juger les hommesCliquez sur le lien pour ouvrir le document ou faites un clic droit « enregistrer la cible » pour le télécharger directement.

Sommaire :

A)    Les délits et les peines

Beccaria. Débats sur le rôle du juge. La finalité des peines : expiation, punition, correction et protection de la société. La proportionnalité des délits et des peines. Bentham. La prison. Foucault. Le pouvoir disciplinaire. La justice pénale moderne inspirée par un idéal de pardon ?

B)    La responsabilité juridique

La fin de la faute. Victimes Le droit pénal classique ignore pratiquement le point de vue des victimes. Une évolution majeure. C’est la faute de la société ! Stigmatisation et délinquance. L’insuffisante prise en compte de la personnalité des criminels fut d’abord exprimée à travers la critique des nouveaux centres d’emprisonnement. Lombroso. Le criminel-né. Le retour actuel de la répression ? Deux principes déterminants du droit pénal. Le système inquisitoire et l’arbitraire des peines. L’abolition de la peine de mort.

C)    Punir ?

Justice et pardon. Hegel : le droit du criminel à la punition. La peine comme acte de reconnaissance. L’aporie pénale. La peine n’est pas une compensation. La peine n’est pas assimilable à une vengeance. L’oubli de justice. La nécessaire prévisibilité du droit pénal. La psychologisation des délits et des peines. L’obligation de pardon. Le pardon. Normalité du crime et du criminel. Crise de la justice ?

 Iconographie :

m006504_96-001070_p

Magnasco Les galériens

Planche-N7---1761

Piranèse Prisons

panopticon

Le Panopticon