La réalité II (2. 1. 17. / 2. 1. 26.)

Il n’y a pas d’outre-monde – un monde caché ou insaisissable qui, innommable, n’aurait rien d’un monde. Et il n’y a pas davantage un monde concret, opposable aux abstractions issues de la raison, qui serait comme un monde privé propre à ma perception, pour la même raison : un tel monde serait innommable et ne pourrait pas même être perçu puisqu’il n’est rien.

Télécharger le texte (78 pages) : La réalité II. Cliquez sur le lien pour ouvrir le document ou faites un clic droit « enregistrer la cible » pour le télécharger directement.

Sommaire :

II – La substance

A) Ce qui se tient en dessous

Aristote. L’ousia.

B) Le nominalisme

Immatérialisme. Constance du nominalisme. La querelle des universaux. Le rasoir d’Occam. La fausse modernité du nominalisme et sa distinction du réalisme. Le nominalisme de Willard Van Orman Quine. Misère du nominalisme. Relativité de l’ontologie ? Définitions réelles et nominales. L’éradication des substances. L’atomisme logique. La logique des noms propres. Le sensualisme. La construction logique du monde de Rudolf Carnap. Que voient les aveugles ? Un important mirage de la réflexion philosophique.

C) La chose en soi

Kant. Les noumènes. Une conception relationnelle de la substance. Descartes. Le morceau de cire. Bachelard : les écueils de la pensée substantialiste. Un substantialisme de l’occulte. La chose en soi est. Elle n’existe pas. Les représentations concrètes de l’au-delà. Kant et Swedenborg. Dante. La divine comédie. Le monde des morts des Égyptiens. Géographie de l’au-delà. L’éviternité. Que peut-on faire au Paradis ? L’au-delà sans espace et sans représentation. L’être n’est pas limité à son apparence. Retour sur la mécanique quantique. Tout ce qui est réel est rationnel. Kant. Le schématisme.